Baume d’Éclat

Mademoiselle Saint Germain

  • €35.00


Un baume au pouvoir antioxydant du romarin du Potager du Roi de Versailles ! Marguerite aurait adoré et c'est notre nouveau chouchou pour lutter contre la peau agressée par les frimas de l'hiver.

Baume d'éclat à l'Eau de la Reine de Hongrie : soin du visage hydratant destiné aux peaux sèches à très sèches. Il associe 3 huiles d’origine française au pouvoir antioxydant du romarin du Potager du Roi de Versailles. Il possède des propriétés antioxydantes, équilibrant la flore cutanée et renforçant l’éclat du teint.

Les vertus : prévient l’apparition des signes de l’âge, préserve l’équilibre de la flore cutanée, bonifie le teint.

Crème ou baume ?

  • Pour les peaux normales à mixtes : Crème d’éclat avec sa texture soyeuse et légère.
  • Pour les peaux sèches à très sèches : Baume d’éclat avec sa texture fondante et onctueuse.

 

Infos produit :

    • 50ml, 0,5kg
    • 92% d'ingrédients français / 92% de produits naturels
    • A base de romarin du Potager du Roi de Versailles 
    • Inspiré de l'authentique recette de l'Eau de la Reine de Hongrie
    • Made in France

 

CONSEILS D'UTILISATION

Pour un teint éclatant, appliquer le matin et/ou le soir sur la peau propre et sèche du visage, du cou et du décolleté. Adoptés dans votre routine beauté, Crème d’éclat et Baume d’éclat vous offrent une peau de reine pour longtemps.
Pour une routine de soin idéale, vaporiser la Lotion d’éclat sur la peau propre et sèche avant d’appliquer la Crème d’éclat ou le Baume d’éclat.

 

Mademoiselle Saint Germain c’est la concrétisation du projet de deux pharmaciens de Versailles dont l’un est féru d’histoire et l’autre de cosmétiques. C’est en explorant le patrimoine historique de la ville et la littérature d’époque qu'ils ont découvert les secrets de beauté d’autrefois dont ils se sont inspirés pour l’élaboration de leurs produits. 

La naturalité, le zéro-déchet et l’origine française des ingrédients sont des caractéristiques essentielles de la marque. Au lieu de s’approvisionner en ingrédients qui viennent de l’autre bout du monde, leur vision est de prioriser le « mieux consommer » et le « consommer local » en s’appuyant sur les richesses de nos terroirs et de notre Histoire.

 

Photos © Jean-Jacques Chéneau


Nous vous recommandons également